Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

   On ne modifie rien si on n'atteint pas les racines de notre affectivité. Le "je" et le "moi" sont un résultat, un donné, que nous n'avons pas choisi (...) c'est un "je" et un "moi" infantiles. Notre besoin d'être aimés d'une manière unique (...) repose effectivement sur ce psychisme infantile. C'est dans la mesure où nous mettrons en question ce "je" et ce "moi" que nous pourrons entrevoir ce que signifie la liberté ... 

   (...) Il n'y a que la générosité infinie qui nous fasse décoller de ce "moi propriétaire", la liberté c'est le pouvoir de se donner. Si l'homme est don, il est libéré. Il s'agit de nous mettre en question nous-mêmes. C'est par cela que tout doit commencer. Toutes les morales, toutes les religions sont superflues, si nous ne commençons pas par nous mettre nous-mêmes en question.

   Il s'agit d'abord d'exercer notre sens critique par la mise en question des autres. Il nous est facile de condamner les autres, de dire : "Ils ne voient donc pas qu'ils sont des imbéciles ?" Bien sûr, qu'ils ne le voient pas. Et nous ne nous observons pas nous-mêmes ! Pour eux, nous aussi, nous sommes des imbéciles ! Il faut appliquer à nous-mêmes les mêmes critiques que nous appliquons aux autres. Il y a un regard critique à diriger sur nous-mêmes, et un recueillement qui nous fait constamment rejoindre la générosité.

   C'est dans la mesure où nous nous détacherons de notre être que nous arriverons à ce constat d'un Autre ; et se produira alors l'émerveillement, puisque tout à coup on est pris, on est saisi par une Présence immense, où l'on se sent devenir soi-même dans un Autre et pour Lui.

   Et ceci s'obtient dans le silence total où l'on cesse de faire du bruit avec soi-même. Alors on perçoit la Présence ; et le moi-source peut apparaître comme un espace qui est le seul moi authentique.

   Tant que nous n'aurons pas fait ce travail essentiel pour notre vie, nous ne pouvons nous plaindre de l'univers et de l'humanité. Il nous faut retrouver le silence ; et, dans le silence, retrouver la Présence...  (...) Nous devons comprendre qu'il nous faut dissoudre ce moi préfabriqué, ce "moi propriétaire" !

 

Extrait du livre : "Ton Visage Ma Lumière"  éditions MAME

 

 

photo André Campos Rodriguez

photo André Campos Rodriguez

Tag(s) : #spiritualité

Partager cet article

Repost 0