Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

(...)

   Or, dans cette remise en cause universelle, il est frappant de constater que tous ceux qui crient, parfois même avec justesse, tous ceux qui veulent bouleverser les institutions, et non sans fondement la plupart du temps, ne se remettent pas eux-mêmes en question. C'est pourtant par là qu'il faut commencer !... N'importe quelle réforme est vouée à l'échec si elle est empoisonnée par son aspect passionnel, si l'homme ne s'est pas purifié de ses limites, s'il n'est pas né de nouveau, s'il n'est pas libre à l'intérieur de lui-même, s'il n'a pas fait  de tout son être une offrande et un espace universels.

 

   Se remettre en question, tout est là. Se remettre en question jusqu'à la racine de l'être, c'est forcément se trouver en face de l'alternative : ou bien il n'y a pas d'homme qui n'est qu'un point final, et tout est absurde ; ou bien l'homme peut naître, mais dans une relation avec un univers infini, avec un Amour illimité qui nous permettra de faire éclater nos propres limites et de nous constituer toujours tout entiers comme un pur élan d'amour.

 

   Le problème premier et fondamental consiste donc à poser aujourd'hui le problème de l'existence de l'homme. D'une part, c'est la constatation de notre manque d'authenticité et de notre tendance à répéter éternellement un passé préfabriqué ; et d'autre part, c'est de voir combien peu d'hommes, même parmi les plus éminents, ont le courage de se remettre en question. La plupart s'admettent comme ils sont, la plupart restent à l'intérieur de ce "je" et "moi" préfabriqués et, finalement, restent esclaves de leurs déterminismes sans oser vivre même des vérités les plus assurées et les plus chèrement conquises.

 

   Il est évident que si nous voulons faire des expériences authentiques, il s'agit - encore une fois - de nous donner tout entiers, tels que nous sommes, en toute générosité. C'est à cette condition seulement que nous pourrons rencontrer au plus intime de nous le Visage Bien-aimé de l'Éternel Amour qui ne cesse de nous solliciter.

 

 

Photo André Campos Rodriguez

Photo André Campos Rodriguez

Tag(s) : #spiritualité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :