Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

J' aurai passé ma vie a fuir, gênée par l' incapacité à exprimer mes sentiments... J' aurai été l' amie taiseuse par excellence, hypothèse d' un amour jamais évoqué, ombre d' un bonheur qui aurait pu et ne fut pas ; option pour les jours de cendres         - et toi qui doute de plaire, qui rêve de    l'amour sans oser tendre la main, sans plus savoir laisser ton Coeur a portée d' enchantement, tu ne sauras jamais que tu sais rallumer les volcans.

Je vais mourir de ce paradoxe, de n' être rien lorsque je peux être Tout, de vivre en retrait silencieux quand je pourrais être flamme vive.
Ce que j' aimerai être la convergence de tes attentes, et non pas la vestale angoissée de la venue certaine d un prochain amour qui me rejettera dans un occulte plus froid encore que celui de l indifférence.

 

J écris, malandrin de sentiments, écrivaine habitée par mon pauvre amour, des mots que tu ne lis pas  que tu lis destinés à d' autres ou, pire, dont tu te fous... poétesse dont les mots fous parlent d une hérésie sublime.
Ainsi, tu ne sauras jamais ce que, malgré toi, tu inspires, tu ne sauras pas que tu possèdes le saint pouvoir d' allumer les yeux des filles, de faire nicher des papillons dans leur ventre et le troublant maléfice de m' avoir rendue au don d' aimer.
A grandes lampées d' inattention, les ombres s effacent , leurs esquisses se coulent au néant.

 

A chercher loin ce qui est tout près, a croire les mots, toujours, destinés à d' autres, mes mots n' ont valeur qu' à celui , capable de les recevoir.
Et puis merde, après tout !  Il faut bien oser quitte à paraître ridicule.

 

Je n' aimerai pas mourir ce putain de 1er décembre, sans t'avoir écrit, puisque je suis incapable de le dire sans rougir comme une pucelle stupide, que non je ne t' aime pas  ! Et que je ne suis que le scribe d' un Coeur qui t' es, hélas, invisible.

 

Virginie.

Tag(s) : #Poésie

Partager cet article

Repost 0