Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

   L'homme qui mesure la portée des mots devient cette créature étrange qui dit le silence, enfante les origines, pénètre l'opacité du secret jusqu'au rayonnement de la lumière la plus haute.

   Voir l'invisible, dire l'indicible, l'homme est fait pour l'extrême. Incapable de se résigner à fermer la boucle, il repousse toujours plus loin la courbe d'un cercle qui ne saurait l'enfermer. Il le sait déjà, de l'autre côté il ne lui restera qu'à devenir l'infini qu'il a lui-même ouvert sans tout saisir.

 

 

 

éditions Ad Solem, 2011

Partager cet article

Repost 0