Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Top articles

  • Philippe Mac Leod : HABITER LES MOTS

    05 mars 2016 ( #spiritualité )

    Le Seigneur Dieu modela du sol toute bête des champs et tout oiseau du ciel, qu'il amena à l'homme pour voir comment il les désignerait. Genèse 2, 19 II LES MOTS DU SILENCE Nous n'avons sans doute jamais songé à approcher les mots dans leur lien à la...

  • Pierre DHAINAUT : Un art des passages

    07 mars 2016 ( #Poésie )

    Quel sera ce poème, grâce à lui tu l'ignores, tu pars à sa rencontre. À la nuit il emprunte sa source, son souffle, le poème limpide. La mer en cette chambre, tu la vois, tu l'écoutes avec l'oreille des poèmes. Les enfants le savent, les poèmes, aucune...

  • Pierre PERRIN : LA DÉLIVRANCE

    22 mars 2016 ( #Poésie )

    Elle avait toujours eu peur des médecins, elle ne voulait pas consulter. Pourtant la chair, à l'entour de son nez, se ronge, maintenant. A l'hôpital, il est trop tard. Un œil, puis l'autre, disparaît sous des pansements. La surdité l'a déjà coupée du...

  • Abdellatif Laâbi : GENS DE MADRID, PARDON !

    28 mars 2016 ( #Poésie )

    Ay qué dia tant triste en Madrid ! 1 Qu'on se le dise la terre n'a pas tremblé ce jour-là Nul astéroïde vagabond ne s'est écrasé sur la Bourse Pas de nouvelle marée noire et la précédente allait bientôt être traitée dans les urnes La télévision aboyait,...

  • Philippe Mac Leod : Habiter les mots (2)

    30 mars 2016 ( #spiritualité )

    " La poésie ne cherche pas seulement des mots. Les mots eux-mêmes cherchent la poésie. L'insaisissable. L'ailleurs. Mais l'ailleurs qui est ici. La poésie, ce serait donc un certain regard - une manière informelle d'appréhender le monde - la juste distance...

  • Philippe Mac Leod : Habiter les mots (3)

    30 mars 2016 ( #spiritualité )

    " Le pouvoir des mots ne sera plus dans l'utilisation que l'on en fait, mais dans ce qu'ils révèlent de nous-mêmes, dans l'espace qu'ils élargissent autour de nous et qu'ils nous permettent d'habiter. Ils deviennent notre respiration, intimement liés...

  • Philippe Mac Leod : Habiter les mots (4)

    30 mars 2016 ( #spiritualité )

    " Que se soient les mots qu'on prononce ou les mots qu'on tait, qu'on retient, les mots qui s'élèvent ou les mots qui descendent en nos obscurités, c'est dans un véritable "espace" de la parole qu'il nous est demandé d'entrer, les mots nous environnant...

  • Philippe Mac Leod : Habiter les mots (5)

    30 mars 2016 ( #spiritualité )

    Les deux tenants de la poésie : le regard et la voix. D'abord un regard - sans voix - un regard qui écoute, puis se coule dans une voix, imprime dans l'allant des mots la profondeur d'une voix qui est d'abord celle d'un regard. La poésie est présence....

  • Philippe Mac Leod : Sens et Beauté (2)

    04 avril 2016 ( #spiritualité )

    La poésie n'est pas faite que de mots, mais de la voix qui ne s'entend pas, sinon par cette inflexion inimitable, cette durée propre qui façonnent la parole autour du silence à l'intérieur, comme le cœur vaste au centre du corps, l'enveloppe plus transparente...

  • Abdellatif LAÂBI : Lettres de l'absent (I)

    06 avril 2016 ( #Poésie )

    I Je vous laisse maintenant et je vous laisse la dernière maison Je ne vous dirai rien de là où je vais ni pour combien de temps N'imaginez pas le pire mais ne vous bercez pas trop d'illusions Pensez à moi comme si j'étais dans la chambre d'à côté marchant...

  • Zéno BIANU : Rituel d'amplification du monde

    08 avril 2016 ( #Poésie )

    Je commence par être un verbe sans limites un langage où rien ne serait dit mais tout pressenti dans le monde visible et nulle part ailleurs un grain de sable qui dialogue avec les dieux une élévation dans l'affection et le bruit neufs un miracle inouï...

  • Zéno BIANU : Rituel d'amplification du monde (2)

    09 avril 2016 ( #Poésie )

    Je commencerai par être un dispositif d'émerveillement un voyage au bout du possible vers ce qui m'apprend à mourir la raison la plus silencieuse en moi-même le loup chaviré d'une langue universelle je commencerai par être la voix d'une résonance Je commencerai...

  • Nimrod : Ciels errants

    17 avril 2016 ( #Poésie )

    à Denise Moran, i.m. I En ces temps primesautiers, j'épelais le ciel O pour la surface (vase d'argile, soleil et lune) I pour souligner son trait son appartenance U son arme son armure - derviche danseur dont les deux bras rappellent le N de la naissance...

  • Patrick Prigent : L'AIGUILLE

    18 avril 2016 ( #Poésie )

    J'entre dans les migrations de l'air pour qu'un souffle coupé se referme d'ouvrir le passage des bêtes remonté de l'enfance par le rayon des eaux. Sous la demi-gorge des rives sombraient inégalés les faisceaux d'ombres et de soie jusqu'au jour ignoré...

  • Françoise Lefèvre : Blanche c'est moi

    19 avril 2016 ( #Poésie )

    Le jour arrive où l'on peut retourner dans sa vie comme dans un continent étranger. Une lointaine province. Un arrière-pays. Là où les contrées sont moins habitées, plus silencieuses. La forêt gagne du terrain. Le soir vient. On entend le vent et le cri...

  • Angèle Paoli : Nimrod et le mystère de sa poésie

    17 avril 2016 ( #Article )

    DES NOCES POÉTIQUES AVEC LE CHARI ... « Sur les berges du Chari », le ciel occupe tout l’espace. C’est lui qui assure la jonction entre la terre et l’eau. L’eau du ciel et celle du fleuve souvent se confondent pour composer un paysage d’une totale uniformité....

  • Nimrod : Envol

    21 avril 2016 ( #Poésie )

    Le voyage le printemps revenu La terre se sent pousser des ailes L'hirondelle course son fil au creux De l'azur, son fil au désir dédié Moi qui est oublié ses visites Jadis jeune tel un animal tourneboulé Par ses hormones capricantes Le déficit de sagesse...

  • Patrick Prigent : Chiens de fusils

    22 avril 2016 ( #Poésie )

    Cercle Nord des forêts dans les arbres palpitent dévalé de l'aber les gonds de lueurs closes septentrion déchu contre-chant de la stèle clairsemé sur la vague réceptacle du jour Déplacements de l'air souffle en robe de bure balafré de pollens j'accède...

  • Gérard Bocholier : Ce qui veille

    23 avril 2016 ( #Poésie )

    Au bord des vergers l'eau claire Du lavoir où s'agenouillent Des femmes bras nus mains rouges Courbées sur des draps immenses J'ai cru m'échapper sur l'onde Et n'ai goûté que l'écume Tes mains d'amour me rattrapent Me déplient lavent mes ombres * Ce qui...

  • Francis Combes : Faisons Connaissance !

    24 avril 2016 ( #Poésie )

    Depuis toujours, je défends l’idée que la poésie, même si elle est une activité savante, n’est pas réservée par principe à un petit groupe de spécialistes. Elle naît de l’usage que les peuples font de leur langue. Elle ne vit que parce qu’elle est mise...

  • Anne Dujin : Trois poèmes...

    30 avril 2016 ( #Poésie )

    Plonger dans l'eau noire du lac, comme au fond de ton âme, tu ne le peux plus. Craignant peut-être que des monstres d'avant la parole ne t'attrapent S'est perdue la force de l'enfant qui ouvre les yeux sous l'eau sans redouter la brûlure, entraîné par...

  • Patricia Suescum : Poèmes inédits

    03 mai 2016 ( #Poésie )

    Vivre plus cachée que son ombre, se retourne et personne ; aucune trace en dehors ni au-dedans, aucune odeur à tenir entre ses doigts, un parfum demandant à jaillir et qui trop mûr prend gangrène. L’enveloppe se tord sur elle-même, tourne sur l’ombre...

  • ZÉNO BIANU : INVASION DE LA NUIT

    07 mai 2016 ( #Poésie )

    (pour saluer Matta) Tu laisses la nuit t'envahir tu sais que la nuit a toujours un sexe inouï qu'elle ouvre les bras comme on ouvre les yeux qu'elle exubère tu sais qu'elle sue tu sais qu'elle suinte oui tu t'y entends pour faire pleurer la sève pour...

  • Roselyne Fritel : Claude Esteban

    10 mai 2016 ( #Poésie )

    Cet article sur le poète disparu Claude Esteban est une copie de celui qui est paru dans le Blog "La Pierre et le Sel" le 08 avril 2013 animé par le poète Pierre Kobel Claude Esteban | Sur « la trace des mots perdus.» par Roselyne Fritel Récit Voilà que...

  • Maryse Serra : Claude et Denise ESTEBAN

    11 mai 2016 ( #poésie )

    Denise et Claude ou Claude et Denise J'écoute Yves Montand tour à tour chanter , dans ma maison vous viendrez à bicyclette... Cela m'évoque un souvenir : le couple formé de Claude Esteban et de son épouse Denise Une bienveillance, une fraicheur un enthousiasme...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>