Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Top articles

  • Zéno BIANU : Rituel d'amplification du monde

    08 avril 2016 ( #Poésie )

    Je commence par être un verbe sans limites un langage où rien ne serait dit mais tout pressenti dans le monde visible et nulle part ailleurs un grain de sable qui dialogue avec les dieux une élévation dans l'affection et le bruit neufs un miracle inouï...

  • Zéno BIANU : Rituel d'amplification du monde (2)

    09 avril 2016 ( #Poésie )

    Je commencerai par être un dispositif d'émerveillement un voyage au bout du possible vers ce qui m'apprend à mourir la raison la plus silencieuse en moi-même le loup chaviré d'une langue universelle je commencerai par être la voix d'une résonance Je commencerai...

  • Nimrod : Ciels errants

    17 avril 2016 ( #Poésie )

    à Denise Moran, i.m. I En ces temps primesautiers, j'épelais le ciel O pour la surface (vase d'argile, soleil et lune) I pour souligner son trait son appartenance U son arme son armure - derviche danseur dont les deux bras rappellent le N de la naissance...

  • Patrick Prigent : L'AIGUILLE

    18 avril 2016 ( #Poésie )

    J'entre dans les migrations de l'air pour qu'un souffle coupé se referme d'ouvrir le passage des bêtes remonté de l'enfance par le rayon des eaux. Sous la demi-gorge des rives sombraient inégalés les faisceaux d'ombres et de soie jusqu'au jour ignoré...

  • Françoise Lefèvre : Blanche c'est moi

    19 avril 2016 ( #Poésie )

    Le jour arrive où l'on peut retourner dans sa vie comme dans un continent étranger. Une lointaine province. Un arrière-pays. Là où les contrées sont moins habitées, plus silencieuses. La forêt gagne du terrain. Le soir vient. On entend le vent et le cri...

  • Angèle Paoli : Nimrod et le mystère de sa poésie

    17 avril 2016 ( #Article )

    DES NOCES POÉTIQUES AVEC LE CHARI ... « Sur les berges du Chari », le ciel occupe tout l’espace. C’est lui qui assure la jonction entre la terre et l’eau. L’eau du ciel et celle du fleuve souvent se confondent pour composer un paysage d’une totale uniformité....

  • Nimrod : Envol

    21 avril 2016 ( #Poésie )

    Le voyage le printemps revenu La terre se sent pousser des ailes L'hirondelle course son fil au creux De l'azur, son fil au désir dédié Moi qui est oublié ses visites Jadis jeune tel un animal tourneboulé Par ses hormones capricantes Le déficit de sagesse...

  • Patrick Prigent : Chiens de fusils

    22 avril 2016 ( #Poésie )

    Cercle Nord des forêts dans les arbres palpitent dévalé de l'aber les gonds de lueurs closes septentrion déchu contre-chant de la stèle clairsemé sur la vague réceptacle du jour Déplacements de l'air souffle en robe de bure balafré de pollens j'accède...

  • Gérard Bocholier : Ce qui veille

    23 avril 2016 ( #Poésie )

    Au bord des vergers l'eau claire Du lavoir où s'agenouillent Des femmes bras nus mains rouges Courbées sur des draps immenses J'ai cru m'échapper sur l'onde Et n'ai goûté que l'écume Tes mains d'amour me rattrapent Me déplient lavent mes ombres * Ce qui...

  • Francis Combes : Faisons Connaissance !

    24 avril 2016 ( #Poésie )

    Depuis toujours, je défends l’idée que la poésie, même si elle est une activité savante, n’est pas réservée par principe à un petit groupe de spécialistes. Elle naît de l’usage que les peuples font de leur langue. Elle ne vit que parce qu’elle est mise...

  • Anne Dujin : Trois poèmes...

    30 avril 2016 ( #Poésie )

    Plonger dans l'eau noire du lac, comme au fond de ton âme, tu ne le peux plus. Craignant peut-être que des monstres d'avant la parole ne t'attrapent S'est perdue la force de l'enfant qui ouvre les yeux sous l'eau sans redouter la brûlure, entraîné par...

  • Patricia Suescum : Poèmes inédits

    03 mai 2016 ( #Poésie )

    Vivre plus cachée que son ombre, se retourne et personne ; aucune trace en dehors ni au-dedans, aucune odeur à tenir entre ses doigts, un parfum demandant à jaillir et qui trop mûr prend gangrène. L’enveloppe se tord sur elle-même, tourne sur l’ombre...

  • ZÉNO BIANU : INVASION DE LA NUIT

    07 mai 2016 ( #Poésie )

    (pour saluer Matta) Tu laisses la nuit t'envahir tu sais que la nuit a toujours un sexe inouï qu'elle ouvre les bras comme on ouvre les yeux qu'elle exubère tu sais qu'elle sue tu sais qu'elle suinte oui tu t'y entends pour faire pleurer la sève pour...

  • Roselyne Fritel : Claude Esteban

    10 mai 2016 ( #Poésie )

    Cet article sur le poète disparu Claude Esteban est une copie de celui qui est paru dans le Blog "La Pierre et le Sel" le 08 avril 2013 animé par le poète Pierre Kobel Claude Esteban | Sur « la trace des mots perdus.» par Roselyne Fritel Récit Voilà que...

  • Maryse Serra : Claude et Denise ESTEBAN

    11 mai 2016 ( #poésie )

    Denise et Claude ou Claude et Denise J'écoute Yves Montand tour à tour chanter , dans ma maison vous viendrez à bicyclette... Cela m'évoque un souvenir : le couple formé de Claude Esteban et de son épouse Denise Une bienveillance, une fraicheur un enthousiasme...

  • Jean-Yves Masson : Sur l'évolution de l'enseignement

    12 avril 2015 ( #Humeurs )

    Quelques réflexions, pour ceux qui auront la patience de me lire, sur l'évolution actuelle de l'enseignement et de la recherche, qui par force m'intéressent encore (mais je ne sais pas pour combien de temps). Homère n’a jamais existé : affaire classée...

  • Christophe Mahy : poèmes inédits

    11 mai 2016 ( #Poésie )

    Cela me va bien de partir sous les arbres où la terre sentPuisque la pluie jusqu'à ce que mon pas ralentisse fort de cette heure où le poème décide du vent * Puisque je suis de retour au pays de la pluie sur la colline autant voir les labours pleins d'oiseaux...

  • Philippe Solal : La beauté du monde...

    14 mai 2016 ( #spiritualité )

    Au colloque de Namur, lors de mon intervention en novembre 2015, j'avais clamé combien le monde, notre monde, me paraissait laid, violent, cruel, brutal. "Je vomis le monde" avais-je dit alors, reprenant des propos que j'avais tenus au repas ufologique...

  • Tarjei VESAAS : Quatre poèmes

    16 mai 2016 ( #Poésie )

    DANS L'ANGOISSE DE LA RESPONSABILITÉ Clairement, Comme en une nuit d'hiver transpercée de lumière tu vois ce qu'est un esprit humain. Tu rafraîchis un front humain à la glace de la vitre en cette heure tardive, angoissé parce que les limites sont loin...

  • Christiane Keller : Quatre poèmes...

    01 juin 2016 ( #Poésie )

    à Mireille B. . Je t'écris du bout de moi-même dans la retenue des gestes qui font acte d'humilité Tu vis d'une autre présence d'une nouvelle proximité devenue inatteignable en ce passage à limite où le temps n'est déjà plus à nous. Que reste-t-il à dire...

  • Anise KOLTZ : SOUFFLES SCULPTÉS.

    04 juin 2016 ( #Poésie )

    Pendant toute la journée seul le jour passait *** L'eau qui dévale des montagnes se repose dans ma cruche *** Des pierres lancées contre moi j'ai construit les murs de ma maison *** L'homme se contemple dans l'homme Il meurt comme un verbe aboli par un...

  • Jacques Ancet : Perdre la tête

    03 août 2016 ( #Poésie )

    Maintenant, toujours. Les tasses, les revues, les jambes. Et ce qu'on tente de tenir à distance. Un peu plus loin que les mots. Là, juste à la lisière, là où se passent les choses, où elles semblent déborder, recouvrir la lumière de leur plein têtu. Là...

  • Gil Jouanard : Prenons l'Homo Sapiens

    02 août 2016 ( #Humeurs )

    Prenons l’Homo Sapiens-Sapiens durant cette période de quelque deux cent mille ans où, son mode de communication étant devenu la parole et donc le langage, il commença à prendre l’ascendant sur la totalité de ses cousins de plus en plus éloignés, Primates...

  • Roland Bullman : C'est un matin ...

    01 août 2016 ( #Poésie )

    je n’arriverai pas à me rendormir dans ces criées de cauchemars ils se répandent sur un coteau léché et dans la tête qui lui fait face ton visage est plus beau que tous les paysages réunis et le vent est si chaud qu’il vaut mieux s’isoler dans la touffeur...

  • Yves BONNEFOY : Ensemble encore (II)

    31 juillet 2016 ( #Poésie )

    II Coupe de la confiance, Façonnée dans l'argile des grands vocables, Nous savons bien Que ta forme est informe, mais qu'importe, Aimer nous prouve plus. J'avais élu Dans l'illusion heureuse d'un premier jour, Une pierre, le safre. Ô mon amie, Gardons-lui...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>