Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Top articles

  • Arthur Rimbaud : Je est un autre...

    21 octobre 2015 ( #Poésie )

    Arthur Rimbaud, né le 20 octobre 1854, est passé comme un météore sur cette terre, bouleversant à jamais la littérature par sa poésie convulsive et sublime, sa folle destinée, ses amours tabous, sa fuite en Afrique… Incarnation de la révolte absolue,...

  • Jacques MARITAIN : L'amour des saints

    01 novembre 2015 ( #spiritualité )

    Dans ce monde qu'ils ont quitté pour habiter là où sont les corps glorieux de Jésus et de Marie les bienheureux interviennent, ils y sont encore présents par leur amour et par leur action, et par les inspirations qu'ils nous donnent et par les effets...

  • Abdellatif LAÂBI : Ce monde n'est pas le mien

    04 novembre 2015 ( #Poésie )

    Ce monde n'est pas le mien et je n'ai pas d'autre monde Je ne dispute à personne son royaume je ne convoite que ce qui a été délaissé par les convoitises : un arpent de terre en jachère un mouchoir de ciel imbibé de lavande un filet d'eau plus pour le...

  • Roger CAILLOIS : Art Poétique

    05 novembre 2015 ( #Poésie )

    Comme l'âme égyptienne énumère devant Osiris les fautes qu'elle n'a pas commises, afin de montrer qu'elle mérite la béatitude éternelle, le poète se disculpe devant un juge idéal. I Je n'ai pas abusé de la réputation attachée à mon art pour éblouir les...

  • Katia Martaud

    12 décembre 2015 ( #Nouvelle )

    Le pouvoir du cœur... Ce parc existe depuis des décennies. Il fait partie du paysage, personne n'y prête plus attention. Toujours bien entretenu par le paysagiste, chacun le traverse sans un regard. La force de l'habitude... Au milieu de ce parc se dresse...

  • Katia Martaud : Qu'y a-t-il sous le tapis ?

    22 janvier 2016 ( #Nouvelle )

    Qu'y a-t-il sous le tapis, qu'y ? Tout commence un soir d'hiver. Il est tard, la nuit est déjà tombée. Gaston, un vieil écrivain, qui vit seul depuis des années, s'apprête à passer une soirée au calme, comme il en a l'habitude. Chaque soir, il s'installe...

  • François CHENG : La Beauté comme avènement.

    24 janvier 2016 ( #spiritualité )

    Si le fleuve est l'image du temps qui s'écoule sans retour, la pensée chinoise perçoit que l'eau du fleuve, tout en coulant, s'évapore, monte dans le ciel pour devenir nuage, retombe en pluie pour réalimenter le fleuve à la source. Ce mouvement circulaire...

  • Philippe Mac Leod : Puissance du Mystère

    25 janvier 2016 ( #Poésie )

    Bleu des profondeurs infinies, cœur de l'abime entrouvert, l'autre monde m'apparaît si proche en ces grands espaces baignés d'une lumière insoutenable... Comme à l'intérieur du jour son noyau inaccessible... Ou sa pointe extrême, qui ne me laisse aucun...

  • Nimrod : Les rêves de ma mère.

    28 janvier 2016 ( #Poésie )

    Le soir mes pas me portent vers la maison de ma mère. Je prononce ce mot avec révérence. Il appartient au registre du sacré ou à l'effusion toute personnelle du poète qui, à défaut d'avoir fait fortune, a trouvé dans la métaphore une richesse capable...

  • Emmanuelle Le Cam : UNE PASSERELLE DE CHAIR

    01 février 2016 ( #Poésie )

    je respire la bruyère : odeur tenace de terre mêlée - le vent d'ouest fait ployer les arbustes maigreur de décembre - accoudée au rebord d'un rêve je suis celle qui sait attendre. je n'ai rien sauvegardé de l'été sur ma peau l'ombre ronge mes contours...

  • Philippe Mathy : Ailes Dessinées d'Ombres.

    03 février 2016 ( #Poésie )

    1 Un ange sommeille dans le miroir de nos vies. Il dénoue, sans que nous le sachions, la lumière d'un chemin que nous oublions d'emprunter. Sa solitude est immense. Elle pèse parfois si lourd que sa tristesse nous rejoint. 2 L'hirondelle inlassable virevolte...

  • Antoine ÉMAZ Le connaissez-vous ?...

    16 février 2016 ( #Poésie )

    Précieuse Contribution de Jacques Décréau... En octobre 2011, Antoine Émaz a publié aux Éditions Tarabuste, dans la collection Reprises, un recueil intitulé Sauf, qui rassemble des poèmes de 1986 à 2001, extraits d’un certain nombre de textes à tirage...

  • Philippe Mac Leod : La poésie...

    20 février 2016 ( #spiritualité )

    La poésie n'est pas faite que de mots, mais de la voix qui ne s'entend pas, sinon par cette inflexion inimitable, cette durée propre qui façonnent la parole autour du silence à l'intérieur, comme le cœur vaste au centre du corps, l'enveloppe plus transparente...

  • Philippe Mac Leod : Sens et Beauté

    22 février 2016 ( #spiritualité )

    L'esprit : la fine fleur de notre être - ce qu'il y a de divin en nous - ce par quoi nous rejoignons les réalités essentielles - lieu de l'instant, de l'éclair, de la fulgurante plénitude. Nous n'avons pas d'autre échappatoire : par là il nous faut grandir,...

  • Swami Prajnanpad : Ce qui est ...

    26 février 2016 ( #spiritualité )

    Un maître contemporain Qui était Svami Prajnanpad? Svâmi Prajnânpad est un maître indien contemporain ( 1891-1974) dont l'enseignement, plongeant ses racines dans la tradition indienne la plus ancienne, éclaire d'une manière entièrement nouvelle le cheminement...

  • Philippe Mac Leod : HABITER LES MOTS

    05 mars 2016 ( #spiritualité )

    Le Seigneur Dieu modela du sol toute bête des champs et tout oiseau du ciel, qu'il amena à l'homme pour voir comment il les désignerait. Genèse 2, 19 II LES MOTS DU SILENCE Nous n'avons sans doute jamais songé à approcher les mots dans leur lien à la...

  • Pierre DHAINAUT : Un art des passages

    07 mars 2016 ( #Poésie )

    Quel sera ce poème, grâce à lui tu l'ignores, tu pars à sa rencontre. À la nuit il emprunte sa source, son souffle, le poème limpide. La mer en cette chambre, tu la vois, tu l'écoutes avec l'oreille des poèmes. Les enfants le savent, les poèmes, aucune...

  • Pierre PERRIN : LA DÉLIVRANCE

    22 mars 2016 ( #Poésie )

    Elle avait toujours eu peur des médecins, elle ne voulait pas consulter. Pourtant la chair, à l'entour de son nez, se ronge, maintenant. A l'hôpital, il est trop tard. Un œil, puis l'autre, disparaît sous des pansements. La surdité l'a déjà coupée du...

  • Abdellatif Laâbi : GENS DE MADRID, PARDON !

    28 mars 2016 ( #Poésie )

    Ay qué dia tant triste en Madrid ! 1 Qu'on se le dise la terre n'a pas tremblé ce jour-là Nul astéroïde vagabond ne s'est écrasé sur la Bourse Pas de nouvelle marée noire et la précédente allait bientôt être traitée dans les urnes La télévision aboyait,...

  • Philippe Mac Leod : Habiter les mots (2)

    30 mars 2016 ( #spiritualité )

    " La poésie ne cherche pas seulement des mots. Les mots eux-mêmes cherchent la poésie. L'insaisissable. L'ailleurs. Mais l'ailleurs qui est ici. La poésie, ce serait donc un certain regard - une manière informelle d'appréhender le monde - la juste distance...

  • Philippe Mac Leod : Habiter les mots (3)

    30 mars 2016 ( #spiritualité )

    " Le pouvoir des mots ne sera plus dans l'utilisation que l'on en fait, mais dans ce qu'ils révèlent de nous-mêmes, dans l'espace qu'ils élargissent autour de nous et qu'ils nous permettent d'habiter. Ils deviennent notre respiration, intimement liés...

  • Philippe Mac Leod : Habiter les mots (4)

    30 mars 2016 ( #spiritualité )

    " Que se soient les mots qu'on prononce ou les mots qu'on tait, qu'on retient, les mots qui s'élèvent ou les mots qui descendent en nos obscurités, c'est dans un véritable "espace" de la parole qu'il nous est demandé d'entrer, les mots nous environnant...

  • Philippe Mac Leod : Habiter les mots (5)

    30 mars 2016 ( #spiritualité )

    Les deux tenants de la poésie : le regard et la voix. D'abord un regard - sans voix - un regard qui écoute, puis se coule dans une voix, imprime dans l'allant des mots la profondeur d'une voix qui est d'abord celle d'un regard. La poésie est présence....

  • Philippe Mac Leod : Sens et Beauté (2)

    04 avril 2016 ( #spiritualité )

    La poésie n'est pas faite que de mots, mais de la voix qui ne s'entend pas, sinon par cette inflexion inimitable, cette durée propre qui façonnent la parole autour du silence à l'intérieur, comme le cœur vaste au centre du corps, l'enveloppe plus transparente...

  • Abdellatif LAÂBI : Lettres de l'absent (I)

    06 avril 2016 ( #Poésie )

    I Je vous laisse maintenant et je vous laisse la dernière maison Je ne vous dirai rien de là où je vais ni pour combien de temps N'imaginez pas le pire mais ne vous bercez pas trop d'illusions Pensez à moi comme si j'étais dans la chambre d'à côté marchant...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>