Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Top articles

  • Antoine de Saint-Exupéry : Pour comprendre l'homme...

    02 mars 2015 ( #Méditation )

    Pour comprendre l’homme et ses besoins, pour le connaître dans ce qu’il a d’essentiel, il ne faut pas opposer l’une à l’autre l’évidence de vos vérités. Oui, vous avez raison. Vous avez tous raison. La logique démontre tout. Il a raison celui-là même...

  • Dr Rogério Brandao : Témoignage

    04 mars 2015 ( #Méditation )

    Comme cancérologue, fort de mes 29 années d'expérience professionnelle, je peux affirmer que j'ai grandi et changé avec les drames vécus par mes patients. Nous ne connaissons pas notre véritable dimension tant que, confrontés à l'adversité, nous ne nous...

  • Yvon Le Men : Il était un pays...

    05 mars 2015 ( #Poésie )

    Il était une fois un pays plus vaste que notre âme que le plus long de nos voyages j'ai vu la mésange bleue la poignée de moineaux que me jeta le vent ici les hommes traduisirent le bruit de l'eau cognant contre la roche de l'air cognant contre les ailes...

  • Yvon Le Men : Il était un pays... 2

    06 mars 2015 ( #Poésie )

    Un jour je raconterai ce jour qui filait entre deux jours deux silences deux lumières aujourd'hui je suis un œil un lecteur de mouettes dont les vols se poursuivront jusqu'à la nuit que font-elles quand je suis endormi où se cachent leurs nids, leurs...

  • Yvon le Men : L'écho de la lumière

    07 mars 2015 ( #Poésie )

    De grands paysages dormaient sous tes yeux du blanc de la nuit, du blanc de la neige s'est levé un brin de bruyère un peu de chance, de vent de lumière tes yeux ne seront pas gris jusqu'au soir ils ont été ce qu'ils ont vu ils ont vu ce qu'ils seront...

  • Yvon le Men : d'autres poèmes...

    08 mars 2015 ( #Poésie )

    Nous avons marché le long de l'océan et ta vie qui temblait, je l'ai prise dans ma main qui tremblait et la mort passa dans nos vies comme ce voyageur qui donne du sens à nos maisons * Recouverte de mots sa vie s'est dévêtue * Un livre je le sais n'apporte...

  • Yvon Le Men : Le Chemin de Halage

    09 mars 2015 ( #Poésie )

    l'ombre a ses limites comme la lumière * sous un charme j'ai vieilli d'une heure mon visage a rajeuni * temps gris le ciel se rapproche de l'estuaire jusqu'à l'éteindre temps bleu la mer se rapproche de la rivière jusqu'à l'ouvrir * quelles voyelles roulent...

  • Editions Le Manteau & la Lyre

    09 mars 2015 ( #Brèves )

    Nimrod Ecrivain, poète, essayiste, romancier et... Éditeur Une maison d'édition française pour la poésie africaine. Poète et romancier, Nimrod lance, en ce mois de mars, une maison d'édition consacrée à la poésie africaine. Le Manteau & la Lyre s'est...

  • Philippe Mac Léod : SENS ET BEAUTÉ (extraits 2)

    13 mars 2015 ( #Méditation )

    En tout, se faire plus transparent, ne jamais s'attarder, entrer et sortir avec la légèreté du vent. N'exercez aucune pression, n'appuyer sur aucune partie de moi-même, enjamber ma propre pesanteur. Cesser de coller intérieurement à mon image. Entrer,...

  • Alain Lemoigne : LE PAPILLON

    15 mars 2015 ( #Poésie )

    1 Ecarts, sursauts piqués dans les pans imprévisibles de l'air - une balancelle clignote à hauteur des fusains. On dirait que le vent s'invente une tarentelle, que le ciel soudain sautille et s'apprête aux séductions. 2 Saltimbanque, vol brisé. Sous l'épi...

  • Jean-Pierre Lesieur : Le sang du poète

    16 mars 2015 ( #Poésie )

    Le sang du poète perle dans la rosée quand il marche dans les glaïeuls de la fin du 19 ème Le sang du poète coule dans les mêmes veines que celui des coquins et des bienheureux Le sang du poète verse la même averse quand la guerre le cloue à la tête de...

  • Philippe Mac Léod : SENS ET BEAUTÉ (extraits 3)

    17 mars 2015 ( #Méditation )

    Les argumentations ont toujours quelque chose de décevant : elles laissent une impression de pesanteur, d'artifice, de suffisance ou de richesse trop vite gagnée. Je préfère les vérités qui ne s'en donnent pas la peine, ne s'en cachent pas et s'imposent...

  • Lorine Zevan : L'Apiculteur

    19 mars 2015 ( #Méditation )

    Je me souviens d’un film intitulé “L’ Apiculteur” avec Marcello Mastroïanni. Une pépite de simplicité sur une idée grandiose : le bonheur. Mettre en lumière la chose est peu aisé à l'ombre d'un grand mot. “Les grands mots sont comme ces rochers en carton-pâte...

  • Philippe Mac Léod : SENS ET BEAUTÉ (extraits 4)

    21 mars 2015 ( #Méditation )

    Dans la distance même qui me sépare de mon prochain, reconnaître son étrangeté, l'étrangeté de toute altérité, et surtout ne pas chercher à l'atténuer, la travestir ou la dénier artificiellement, mais au contraire l'aiguiser, l'exacerber jusqu'à l'éblouissement...

  • Philippe Mac Léod : SENS ET BEAUTÉ (extraits 5)

    23 mars 2015 ( #Méditation )

    i Prenons conscience de cette orientation dominante qui nous constitue : nous avons une face et un dos, nous partons de la ténèbre pour nous diriger vers une lumière toujours plus fine. Nous sommes orientés comme une flèche. Nous sommes la pointe même...

  • Gilles Baudry : Demeure le veilleur (2)

    25 mars 2015 ( #Poésie )

    Il n'y a que devant les autres qu'on est tenté de se grimmer de se mettre dans la peau de son personnage mais savoir qu'on a du prix à tes yeux nous libère du soucis du paraître de plaire ou de déplaire Il n'y a que devant les autres qu'on passe pour...

  • Jean Joubert : Blanc, Noir et Rouge

    27 mars 2015 ( #Poésie )

    Ce poème que j'écrivis dans un hiver déjà lointain et qui parlait d'un chat noir assis près d'un bouquet de roses rouges ou bien peut-être de tulipes mais rouges cependant, ce poème pour saisir la beauté rouge et noire, et dehors derrière la vitre il...

  • Pierre Dhainaut : Levées d'empreintes

    28 mars 2015 ( #Poésie )

    De plus en plus tôt tu t'éveilles, l'hiver, ce n'est que hors de toi que s'achève l'hiver. Tu t'es servi de la parole afin de t'ajouter, tu t'entêtes, tu retiens l'écoute. Avant les premières lueurs, avant les premiers chants de merles, tu ne serais que...

  • Jean-Philippe Salabreuil : L'heure est dite d'abois

    30 mars 2015 ( #Poésie )

    (1940 /1969 ) L'heure est dite d'abois dans les arrières-cours Et de guenilles en sanglots sur les cordes du jour Par le travers des lampes nues dans l'ombre noire O reflet malingre d'un vieil été mémoire D'un soleil en cendres sous les mains dans la...

  • Jean-Philippe Salabreuil : Petite fanfare funèbre

    31 mars 2015 ( #Poésie )

    (1940 / 1969) Ohé là-haut les mondes bleus vos trognes d'or En avant marche au travers les bourgs de la nuit Et que ça saute avec l'harmonie turque ou maure Des sphères beuglant fort le poète s'ennuie Ah mais je suis tout seul sur la terre en sommeil...

  • Jean-Pierre Lesieur : Les paquerettes de Pâques

    04 avril 2015 ( #Poésie )

    Les pâquerettes de Pâques pas l'île mais la fête aux œufs à chercher sur tous les chemins qui mènent à Rome les pâquerettes de Pâques ont un petit nœud rose au-dessus de leur corolle juste derrière le basilic qui les attend au coin du bois c'est amoral...

  • Jean Lavoué : Nous planterons des arbres

    08 avril 2015 ( #Poésie )

    Nous planterons des arbres jusqu’au bord du couchant Et nous communierons à la joie des lisières Nous lèverons un hymne tout au bout de la nuit Un orchestre végétal un printemps aux frontières Nous tendrons nos bourgeons nos branches fraternelles Et ferons...

  • Thierry Renard : Résister...

    08 avril 2015 ( #Humeurs )

    Tout allait bien, ou presque. L'année 2014 s'achevait, peu à peu. Et nous marchions vers des horizons nouveaux, indépassables : les « 30 ans » de l'Espace Pandora et le quarantième anniversaire de l'assassinat de Pier Paolo Pasolini, immense poète à qui...

  • Jean-Loup Fontaine : L'ÀGE DE LA PAROLE (2)

    09 avril 2015 ( #Poésie )

    1947 / 1993 Nos bancs qui remontaient le temps et nos pupitres sur le toit du monde (que les hommes étaient petits quand nous les regardions de là haut, accoudés !) ; sous leurs couvercles : des continents, grands comme la page d'écriture, des fleuves...

  • Lionel Ray : Syllabes de sable

    11 avril 2015 ( #Poésie )

    Un instant tu as oublié le nom des choses : la nuit est vide, l'heure n'est plus cette écriture du sable et des oiseaux. Un instant tu es entré dans la non-vision du soleil, dans l'immobile minuit, dans la cave de l'impossible naissance Du monde. Il n'y...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>