Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

C'est dans la solitude

Que l'on se construit

C'est sur la paroi des gouffres

Que l'on trouve de l'or

Et derrière les grilles

Que l'on s'envole

C'est dans l'obscurité épaisse

Que parfois on brille

Et dans le brouillard

Que l'on reconnaît sa route

Ce n'est qu'une fois à terre

Que l'on prend de la hauteur

Et dans les cauchemars

Que les anges nous parlent

 

Mais c'est contre toi

Tout contre toi

Mon doux ciel bleu

Que j'écris ce poème

 

 

*

 

 

Je voulais grandir dans les bois

Sous la caresse nacrée

Des matins brumeux

Fouler de mes pieds agiles

L'obscurité des chemins

Entaillés de racines nues

 

Je voulais grandir à l'abri

Des éclairs de feu

Qui nous montrent le ciel

En déchirant la nuit

À l'abri de l'ouragan

Et de ses rugissements

 

Je voulais grandir petit

Sans trop y croire

Grandir en dedans

Sans trop savoir

Et me laisser glisser

Dans l'épais brouillard

 

Je voulais grandir en silence

Sans en avoir l'air

À l'ombre des grands feuillages

Et de moi-même aussi

Mais je voulais grandir quand même

Ne pas mourir ainsi

 

 

*

 

 

GRANDIR

 

Tandis que sous l'auvent des bruyères

Une fourmi tout entière

Récite ses prières

Et que le ciel affairé

Entasse comme il peut

Ses chiffons de naufrage

Que le vent enragé

Dépêche tous ces corbeaux

À la rencontre du diable

Et que la lune en jurant

Sort déjà ses grelots

Un bateau tout petit

Et bien décidé

Un bateau comme une envie

Son bout de coque tout neuf

S'enhardit

 

 

                          *

 

Dominique Héritier vit à Clermont-Ferrand

Il est à lire dans la très belle revue de poésie

arpa       n°117.

Prix du numéro simple 12,50 Euros + 3 Euros de frais de port ;

ou bien l'abonnement à 4 numéros : France 40 Euros / Étranger 42 Euros

Adresser les chèques bancaires ou postaux, établis à l'ordre d'ARPA à Jean-Pierre FARINES, 148, rue Docteur-Hospital, 63100 Clermont-Ferrand.

 

 

 

 

 

 

photo André Campos Rodriguez

photo André Campos Rodriguez

Tag(s) : #Poésie

Partager cet article

Repost 0