Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

je n’arriverai pas à me rendormir dans ces criées de cauchemars
ils se répandent sur un coteau léché
et dans la tête qui lui fait face

 

ton visage est plus beau que tous les paysages
réunis
et le vent est si chaud
qu’il vaut mieux s’isoler dans la touffeur de pièces bien sombres
pour s’en souvenir

 

c’est un matin comme les autres
visqueux
là-haut
avec du rose aux bords dorés
un matin d’après la nuit
une fois encore déjouée
par la blancheur d’un lait d’amande
l’odeur aussi

 

un matin dont je ne sais lequel va l’emporter sur moi
du désarroi ou de la routine

nous serons bientôt exposés au plein soleil

 

c’est un matin comme une haie qu’on taille
pour diminuer l’épaisseur du monde
un chagrin de vivre qui s’élague avec patience

un matin comme les autres
il ne s’en lamentera pas

la vertu d’un secret est de le rester
et de s’alimenter de mutisme avec humilité

parfois le vent peut être si laid
qu’on ne veuille rien lui confier trop tôt

 

j’ai encore faim de tout
même si je ne dis à personne que tout c’est toi

le matin va se refermer dans la prison de mes silences instantanés
ses pierres sont plus dures que l’absurde survenue de la vie dans le quotidien des jours

 

mais ton visage est plus beau que tout

Tag(s) : #Poésie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :