Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Cela me va bien

de partir sous les arbres

où la terre sentPuisque la pluie

jusqu'à ce que mon pas

ralentisse

fort de cette heure

où le poème

 

décide du vent

 

 

                                                *

 

 

Puisque je suis de retour

au pays de la pluie

sur la colline

autant voir les labours

pleins d'oiseaux noirs

les éboulis d'écume

dans le ruisseau

les étangs livides

sous la lune

quoi d'autre encore

peut-être un peu de ce que j'aimais

et que je retrouve

même si

l'automne sans le savoir

fait l'éloge

 

d'un monde en allé.

 

 

 

                                                       *

 

 

La pluie du jardin

l'heure noire au clocher

tout concourt à m'éloigner

de moi-même

ne serait-ce que

parce que le vent

traverse le paysage

et qu'au loin l'horloge sonne

 

l'heure et l'enfance abolies.

 

 

                                                           *

 

 

Du matin sombre

volets baissés rideaux tirés

je ne connais rien d'autre

que la rime absente

le mot enfui

dans les replis du temps

la lampe s'usant contre la nuit

le clavecin du maître

en sourdine

et parfois la pluie au dehors

comme une heure arrêtée.

 

 

                                                      *

 

 

 

Je ne me soucie ni du temps

qu'il fait ni de l'heure

l'oiseau nous indique des saisons

de verdure et de pluie

où depuis que je suis sans âge

et partout nulle part

je règle mon ardoise

à poèmes échus.

 

 

                                                             *

 

 

La vie jetée aux orties

après la longue route

comme une suite d'exils

de matins dans les gares

d'ombre sous les feuillages

et puis attendre

que tout s'arrête

un jour de poème

et de nuages.

 

 

 

 

Le vieil automne (extraits)

 

Poèmes parus dans la revue arpa  n°115-116 1er trimestre 2016

L'une des meilleures revues de Poésie actuelle...

 

s'adresser à Jean-Pierre Farines, 148,rue Docteur-Hospital

63100 Clermont-Ferrand

Abonnement 40 euros pour 4 numéros par chêque bancaire ou postal à l'ordre d'ARPA.

 

Tag(s) : #Poésie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :