Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

 

Le voyage le printemps revenu

La terre se sent pousser des ailes

 

L'hirondelle course son fil au creux

De l'azur, son fil au désir dédié

Moi qui est oublié ses visites

Jadis jeune tel un animal tourneboulé

Par ses hormones capricantes

 

Le déficit de sagesse me menait

Par le bout du nez. Viriles, les odeurs

Ne le sont plus. Voilà qui me tente

La nostalgie, moi qui rêve d'une place

Dans le futur

 

Ô vent ô air

Purifiez-moi de toute tendresse

Envers le passé et les mansardes

Je n'aime pas la poussière, j'en viens

Recommendez-moi à l'azur

Et je dirai son poème

Sur la soie sur l'estime

Dont le parfum révèle au siècle

Son tribut d'apesanteur

 

Dites-le à l'oiseau dites-le au sommeil

J'y nage - Je survole les flots

Les montagnes de soucis

Et la peur et la soif hormis cet amour

Que j'enlace avec le réveil-matin

 

Le chant du merle a traversé les vitres

Il a traversé mon cerveau, qui se délasse

Dites mon bonheur à l'oiseau

Dites-le-lui par une fugue

Longue belle zéphyrienne

 

 

 

 

 

 

Procurez-vous ce magnifique livre de poèmes de Nimrod

qui vient de sortir aux Éditions Bruno Doucey ;  mars 2016 15 euros

 

 Sur les berges du Chari

dictrit nord de la beauté

 

Tag(s) : #Poésie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :