Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

   L'esprit : la fine fleur de notre être - ce qu'il y a de divin en nous - ce par quoi nous rejoignons les réalités essentielles - lieu de l'instant, de l'éclair, de la fulgurante plénitude.

   Nous n'avons pas d'autre échappatoire : par là il nous faut grandir, c'est à cet accomplissement qu'aspire la lumineuse béance de notre conscience.

 

 

   C'est la partie la plus extérieure de mon être qui juge, critique, condamne, Le cœur, le cœur profond, lui, est incapable de tels mouvements. Il regarde. il absorbe par son silence. Il dissout dans sa clarté toutes les taches, toutes les ombres.

 

 

   Ce cœur qui palpite - ce murmure incessant de la vie qui me traverse - ce temps intérieur, cet espace immense s'ouvrant en dedans - cette lumière de la conscience quand l'être se rassemble et s'intensifie au fond de moi - non plus moi-même cependant, mes humeurs, mes sensations, mais comme une force qui m'habite, quelque chose qui n'aurait plus rien à voir avec la matière mais qui viendrait du plus profond de sa nuit... est-ce l'Esprit à l'œuvre, l'Esprit qui perce et affleure ? Est-ce Dieu lui-même qui soulève un coin du voile, Dieu se répandant dans ma chair comme une goutte de vin dans un verre d'eau, un peu de son Verbe remontant mes silences comme la vague avance sur les sables ? Si léger soit-il, se peut-il que cet instant ne se révèle qu'illusion ? Ne détient-il pas plutôt le sens extrême de toute chose, de ma vie présente comme de l'univers tout entier ? N'est-ce pas l'image de notre origine qui scintille intensément, une étoile plus aigüe dans le ciel nocturne de nos tâtonnements ? Au fond de ma chair, c'est bien le souffle divin qui donne vie à ma vie, qui la rend plus claire et plus spacieuse, plus profonde, plus mystérieuse aussi - la vie éternelle ou l'éternité de la vie.

 

 

   Croire avec amour. - Aide le ciel et le ciel t'aidera. - On peut s'enfermer dans la foi, en faire un îlot ou une bulle à peine respirable. Elle peut aussi se retourner en fer de lance, une étrave acérée, un coin précis et franc qui s'enfonce plus loin dans le monde.

 

 

 

 

 

 

 

Sens et beauté, pages 75 et 76, éditions Ad Solem / spiritualité / 2011.

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #spiritualité

Partager cet article

Repost 0