Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://1.bp.blogspot.com/-ZFqvxC-6idI/Utq7Gztq0lI/AAAAAAAACYA/MnCJn46q89U/s1600/charles-juliet.jpg

 

 

 

 

Le rythme de la marche favorise la pensée...

 

La marche, à mon sens, est génératrice de pensée...

 

Tout mon travail est né de ce besoin de devenir celui que j'étais mais que je ne connaissais pas...

 

Le chemin c'est celui qu'on parcourt tout au long de sa vie... mais c'est aussi le chemin intérieur...

 

En fait on n'a pas à se construire, on a simplement à se découvrir... Simplement désencombrer, désenfouir ce qui se trouve caché...

 

La spiritualité c'est un travail incessant sur soi-même pour détrôner l'égo et tenter de s'ouvrir de manière toujours plus large à la vie, aux autres, à soi-même...

 

Se rendre toujours plus humain, toujours moins enfermé en soi... Il y a lieu d'éliminer beaucoup de choses qui ont été déversées en nous pendant l'enfance et l'adolescence... Il s'agit de déjouer tous les mensonges, toutes impasses dans lesquelles on peut s'enfermer...

 

L'écriture est indissociable de ce travail que j'ai eu à faire sur moi-même... C'est un oeil qui regarde en lui-même... Tant que ce travail n'a pas été fait, on ne peut pas parler d'une liberté de pensée...

 

La marche peut être un des moments de ce travail qui se poursuit de manière continue... J'écris beaucoup dans ma tête en marchant parce que ce rythme de la marche favorise la pensée... Ca se fait de soi-même : je suis à l'écoute de cette voix qui parle en nous...

 

La plupart de mes poèmes m'ont été dictés : je les entends... et parfois ils surgissent tout écrits, comme si moi je n'avais pas eu à intervenir... Je ne visualise rien. J'entends. Je suis attentif à ce rythme à cette poussée obscure qui demande à venir au jour...

 

Cette voix, elle parle en chacun de nous, elle est silencieuse, mais parfois elle parle si fort que c'est comme si je l'entendais prononcée à côté de moi...
 

On se trouve forcément très seul... Ce travail ne peut se faire que dans la solitude... Et cette solitude elle fait peur, elle n'est pas facile à vivre... Mais une connaissance vous est donnée par votre expérience de l'être qui, après, ne peut plus vous échapper... C'est une base solide qui est là...

 

Quand les mystiques disent Dieu c'est un mot très commode pour essayer de désigner une expérience au plus intime de l'être... Si Dieu est en nous, il ne faut pas supposer qu'il existe ailleurs.

 

Tout le travail est à faire là... Il faut revenir à soi et travailler sur soi-même...

 

Il m'a fallu beaucoup de temps pour comprendre ce travail qui se poursuivait en moi et qui relevait d'une nécessité vitale...

 

 

Tag(s) : #spiritualité

Partager cet article

Repost 0