Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1.

 

 

Lumière !

avait-il dit,

et le silence s'arc-bouta dans la nuit.

Un hibou brisa une branche.

La détresse de l'exil

se dénuda sous l'oubli

et tel un appel

vibra dans l'air

le bruit sec du drame.

 

 

 

 

2.

 

 

Il caressa toute une nuit

la langue des dieux

où l'isolait le monde.

 

Un horizon de rêves

masquait les marques,

les visages qu'une mémoire

lui avait légués.

 

Mais dans l'ombre se nouaient

de sourdes conspirations :

l'on chuchotait que le nomade

par dérobade portait,

cachée,

une étoile sur le flanc.

 

 

 

3.

 

 

Des arbres l'épiaient

à chaque pas ;

sur les crêtes,

par le bois exalté,

surgissaient des éclats.

 

Prisonnier de ses pensées,

il imaginait une autre vie

à la source des images.

 

L'insouciance

attirait les supplices

et, complices, ses monstres.

 

 

 

 

 

à suivre...

 

 

Extrait du recueil : Légendes, éclats, approches...

Éditions EDITINTER

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

André Campos Rodriguez : Avant d'effacer...(1. 2. 3.)
Tag(s) : #Poésie

Partager cet article

Repost 0