Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Nous avons marché le long de l'océan

et ta vie qui temblait, je l'ai prise

dans ma main qui tremblait

 

et la mort passa dans nos vies

comme ce voyageur qui donne du sens

à nos maisons

 

 

*

 

 

Recouverte

de mots

 

sa vie s'est dévêtue

 

 

*

 

 

Un livre

je le sais

n'apporte pas de réponse

 

un poète

je le sais

le sait

 

qui ne me laisse pas

seul

 

tomber dans la question

 

 

L'écho de la lumière (Rougerie)

 

 

 

*

 

 

 

Si peu de temps te fut donné

mais si tu disais ce que tu as vu

peu d'entre nous pourraient te rejoindre

 

J'ai longtemps visité ton visage

comme si derrière cette image de toi

qu'on appelle une photographie

vivait une femme que je n'ai pas connue

 

si peu de temps me fut donné

mais si je disais ce que j'ai vu

peu d'entre nous sauraient m'écouter

 

il reste le silence qu'ensemble nous partagerons

quand, demain, ensemble sans le savoir

nous regarderons le ciel

quand, plus tard, l'univers nous aura rejoints

 

 

La Patience des pierres suivie de L'Échappée blanche    (Rougerie)

 

 

la suite très prochainement...

 

in la revue RétroViseur N° 75 janvier / février / mars 1999

Directeur de la publication (à ce moment là...) André Campos Rodriguez votre serviteur...

Tag(s) : #Poésie

Partager cet article

Repost 0