Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

i

 

 

   Prenons conscience de cette orientation dominante qui nous constitue : nous avons une face et un dos, nous partons de la ténèbre pour nous diriger vers une lumière toujours plus fine. Nous sommes orientés comme une flèche. Nous sommes la pointe même du temps.

 

 

 

   Une pénétration de la vie par l'esprit, telle est l'attention au réel, aigüe, intense, illuminant le relief de chaque instant. Une observation libre, dégagée, béante et lumineuse. Une vigilance sans objectif. Une tension sans focalisation. Une conscience transparente et flottante des choses, au-delà du cercle étroit dans lequel nous évoluons quotidiennement. Nous tenons au monde par les pieds et par les mains, comme par les griffes du savoir et de l'intelligence pratique. Nous y adhérons plus intimement par la force du regard, par l'acuité de notre présence, dans un échange qui nous grandit.

 

 

 

   Au fond de chaque silence, si bref  soit-il, si l'on sait s'y abandonner, le laisser nous envahir, vibre ce silence de Dieu, insondable, vertigineux, ce silence plus éloquent qu'une imparable démonstration, ce silence qui retentit comme une parole délivrée de l'étroitesse de notre intelligence, une parole qui libère l'infini d'une présence vivante en ce monde, à l'intérieur de chacun de nous, partout où un cœur bat, où s'ouvre une conscience.

 

 

 

Editions Ad Solem 2011 (19 Euros) 

Tag(s) : #Méditation

Partager cet article

Repost 0