Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Assis, menu, jambes croisées,

ce point, ce presque rien, est un

homme qui fume, médite,

écrit. Le sable est sombre :

mica, roche rayée, usure.

Dans le torrent, de chute en chute,

vole la truite ; des saules nains

agitent leurs toisons ;

les ombres brûlent la montagne

où sonnent les brebis.

Sur les cimes les messagers

soufflent mystères et merveilles,

et les étoiles invisibles, les belles mortes,

dans l'infini bleuté voyagent.

Ferme les yeux, détourne le miroir,

et dans ta nuit très humblement mesure

la joie, l'offrande du vertige.

 

 

 

Jean Joubert : PORTRAIT DE L'ARTISTE
Tag(s) : #Poésie

Partager cet article

Repost 0