Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Ce poème que j'écrivis dans un hiver déjà lointain

et qui parlait d'un chat noir

assis près d'un bouquet de roses rouges

ou bien peut-être de tulipes

mais rouges cependant,

 

ce poème pour saisir la beauté rouge et noire,

et dehors derrière la vitre

il neigeait, je m'en souviens,

de la terre montait une lumière blanche.

 

La neige a fondu, les fleurs se sont fanées,

leurs pétales ont chu sur la table de marbre,

le chat est mort, enseveli sous le cyprès dans le jardin.

 

En cherchant je pourrais retrouver le poème

et voir s'il s'agissait de tulipes ou de roses -

oui, de tulipes ! je me rappelle les corolles très rouges

et ce chat très noir, que j'aimais, et qui

discrètement, les yeux ouverts, est entré dans sa mort,

si bien qu'il n'y a plus que ma mémoire,

et lorsque moi aussi je partirai

seuls demeureront

les quelques mots,

les mots

pourtant si

fragiles

du poème.

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Poésie

Partager cet article

Repost 0