Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Philippe Mac Leod : pistes pour l'oraison

Ce n'est pas en répétant le nom de Jésus qu'il viendra, mais en se taisant, en s'ouvrant du dedans, en s'ouvrant intérieurement à sa présence intérieure, en laissant remonter une présence déjà là qui n'attend que la nôtre. Le nerf de l'oraison, on le perd très vite de vu, ne réagit qu'à l'amour. Très cruellement, nous expérimentons sa faiblesse, ses carences dans nos difficultés à prier, à nous tenir en silence, à nous maintenir dans une présence qui devrait nous absorber tout entiers. (...)

On ne chasse pas le mental par le mental, mais en allant réveiller d'autres sources, en rompant avec la logique humaine, en allant nous poser, plus bas même que notre cœur, sur le fond nu de notre chair. L'inconnu du silence, même quand il nous effraie, vaut mieux que tous les cabotages à la périphérie de notre psychologie. L'océan de l'amour nous demande l'infini de notre amour. Et ne l'oublions pas, il n'y a pas d'amour sans passion, sans désir, sans liberté. Il s'accomode mal du conformisme, des sentiers battus, des recettes mes- quines, il fuit les pâleurs du convenu, il veut du neuf, du vrai, du vivant, il veut sentir quelqu'un.

Tag(s) : #spiritualité

Partager cet article

Repost 0