Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Oyez ! Oyez ! Mesdames, et Messieurs, je vous le déclare tout de go : nous sommes en présence d'un très grand poète... je le dis sans détours, quelqu'un de la dimension d'un Rainer Maria Rilke. Si vous en doutez, allez vérifier, en toute honnêteté, cela par vous-mêmes !  En lisant surtout d'abord ses livres, en prenant le temps de découvrir et de déguster sa poésie, de se laisser investir par la puissance de contemplation qu'elle dégage dans une harmonie avec la nature ; et de plonger aussi dans la transparente profondeur des textes de ses essais, où affleure le cœur palpitant de son expérience de vie qui est de nature spirituelle.

L'écriture poétique - et autres textes - demeure pour lui inséparable de l'expérience spirituelle, de cette Source intérieure dont beaucoup d'hommes ont perdus en eux, hélas, de nos jours, la trace... Sa poésie prend son élan de la rencontre du ciel et de la terre, de la solitude dans les Pyrénées, où Philippe Mac Leod réside en vivant de peu et où il mène une vie d'ermite, contemplative, nourrie au silence des grands espaces.

"Pour atteindre son hâvre, à une demie-heure de Lourdes, il faut emprunter une étroite route de montagne. En contrebas, un vieux lavoir, porte d'entrée d'un espace hors du temps. Sa maison est la dernière du chemin qui se transforme, au-delà, en sentier de randonnée. Rencontrer Philippe Mac Leod, c'est dabord découvrir l'endroit où il vit, en retrait du monde. (...) Le poète passe des heures à contempler les montagnes, qu'il connait dans leur moindre recoin pour les avoir maintes fois parcourues. (...) Chez lui, ni télé ni radio. mais des étagères surchargées de livres". nous raconte la journaliste de La Vie Laurenne Jannot qui a eu le privilège de le rencontrer.

Philippe Mac Leod n'est pas écossais, mais Français, né au Maroc en 1954. Il a été libraire à Paris, avant de commencer à écrire une œuvre littéraire.

"La naissance d'un poème nous devance la plupart du temps. Les pages (...) en appellent à la clarté de la vie qui parfois se laisse surprendre dans l'éblouissement de sa nudité, son intensité, ses vertiges, tout ce qui en elle nous échappe, nous plongeant dans le plus grand désarroi et le plus grand bonheur. Un autre sens alors s'éveille et, devant l'impuissance à dire l'insaisissable, l'infranchissable, paradoxalement trouve une seconde force, un nouvel élan" ,  nous révèle le poète.

Et il poursuit en apportant ce précieux éclairage : "Le poème se dessine, dans son apparente proximité, comme un horizon plus qu'une conquête ou une somme. Ses mots ne parviennent pas davantage à se fixer que l'aiguille de la boussole. Ils voudraient rendre à la parole ce pouvoir incomparable, non plus de nommer, de capter, de saisir, mais d'être elle-même le cœur battant du mystère."

Pour terminer ce trop court hommage, je vous propose ce petit texte extrait du livre "SENS ET BEAUTÉ" éditions Ad Solem 2011, 120 pages.

 

   "Tout homme ajoute  au monde quelque chose d'étourdissant. Il l'ignore le plus souvent, et ne sait rien du rayon qui le traverse, de l'âme qui le creuse comme un vaste pays où la solitude d'abord l'effraie, où le moindre glissement le porte si loin qu'il en perd son nom.

   Lieux sans mémoire et sans projet - où tout est instant - plénitude - centre et rayonnement à la fois - vie de la vie, cœur de notre cœur, ouvert sur des lointains intérieurs qui nous sont pourtant si intimes, comme dans les eaux claires ces fonds  insoupçonnés miroitant d'un éclat inouï."

(page 60)

 

 

L'œuvre  de Philippe Mac Leod

 

Au mileu de la nuit, Ad Solem, 1997.

Sagesses, Ad Solem 2001

La Liturgie des saisons, Le Castor Astral, Prix de poésie Max-Pol Fouchet 2001.

Le Pacte de lumière, Le Castor Astral, 2007.

L'infini en toute vie, Ad Solem, 2008.

D'eau et de lumière, Ad Solem 2010.

Petite chronique d'un chrétien ordinaire,  Desclée de Brouwer, 2010.

Puissance du mystère, Le Castor Astral, 2010.

Sens et beauté, Ad Solem, 2012.

Avance en vie profonde,  Ad Solem, 2012.

Le vif, le pur,  Le Passeur, 2013, Prix de poésie Omar Khayyam 2014.

Intériorité et témoignage, Ad Solem, 2014.

Les signes de Lourdes / un chemin d'universalité, Bayard, 2014.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Article

Partager cet article

Repost 0